Outils personnels
Outils:AvantLaCompetition
De Barbules.
Aller à : Navigation, rechercher

Ce qui suit est tiré des notes que j'ai prises lors d'un entrainement à la compétition en parapente animé par Maxime Bellemin [1].

Un passionnant entrainement sur table. Maxime nous a ébloui en nous montrant par la pratique tout ce qu'on peut 'lire' dans les quelques informations dont tous peuvent aisément disposer: les balises et leur altitude, l'observation du relief sur la carte et de visu, la météo du jour...

Je vais peu à peu compléter ces notes avec des idées, des outils... Cela donne une sorte de checklist.

Avant de partir

Imprimer une carte avec les balises Pour cela, l'outil Waypoint Planer [2] peut être d'une aide précieuse
Imprimer la liste des balises avec leur altitude Cela aidera à comprendre la manche. Pour cela, copier le fichier WPT. Changer son extension en CSV. Importer le CSV dans un tableur. Supprimer les colonnes inutiles. Je garde: identifiant de balise, latitude, longitude, nom, altitude en pied (c'est la dernière colonne). Introduire une colonne qui calcule l'altitude en mètre à partir de celle en pied présente dans le WPT (altitude en mètres = (altitude en pieds / 3.28).
Récolter des informations sur la région Pompes à couillon, points chauds... voir par exemple Outils:CartesDesThermiques


Pendant le briefing

Noter la manche sur un papier Avant de la reporter sur le GPS; ça va plus vite, ça limite les erreurs, ça évite de se trouver coincé si la manche n'est plus visible ou qu'on doit la saisir à nouveau à cause d'une fausse manip...
Entrer la manche dans le GPS puis vérifier que la distance donnée par le GPS est identique ou très proche de celle donnée par le directeur d'épreuve
Etre attentif aux indications de directeur d'épreuve, en particulier sur la météo du jour (plafond...) et les particularités locales si possible les noter brièvement (en mode télégraphique, comme pense-bête)


Après le briefing

Trouver les balises sur la carte ... et les cocher sur la carte, puis les relier par un trait, soit droit, soit suivant un hypothétique cheminement
Repérer les balises et le parcours visuellement Au moins leur direction, si elles ne sont pas visibles; au besoin, se faire aider de ceux qui connaissent les lieux
Repérer les reliefs et les appuis Prendre en compte les altitudes des reliefs (=> avoir une carte qui les donnent)
Récolter des informations sur la région Pompes à couillon, points chauds... en prendre et en laisser
Dessiner une représentation schématique de la manche Cela aide à la mémoriser et peut être placé comme pense-bête sur le cockpit
Imaginer l'altitude vol sur chaque branche du parcours S'aider des altitudes des balises et des appuis; éventuellement remonter de la fin du vol vers le début
Se représenter quand les faces s'allument Cela peut aider à choisir les appuis et les cheminements
Observer l'aérologie Déplacement des nuages, des oiseaux, de parapentistes en l'air, des brindilles...
Déterminer où doit se faire l'attente du start De préférence envisager plusieurs alternatives -options de placement- et évaluer quand partir au plus tard pour être dans la zone d'attente à temps
Etre prêt au décollage pour saisir un bon créneau Trop tôt, c'est servir de fusible; trop tard, c'est risquer d'arriver trop tard en zone d'attente
Préparer la rentrée au but Notamment, en fonction des plafonds du jour, imaginer d'où peut partir le glide final -cela peut être avant la dernière balise! => il n'est peut-être pas nécessaire de faire le plafond sur la dernière balise...

... et rien ne vaut la pratique sur une manche.
Sur table avec Maxime comme coach.
Ou encore mieux, sur un site pour une vraie manche... A bientôt en vol!