Outils personnels
Brise
De Barbules.
Aller à : Navigation, rechercher

Les brises sont des vents d'origine thermique. Elles sont liées à des causes locales telles que la nature des sols et des reliefs

Sommaire

Les brises littorales

Les brises littorales sont causées par une différence de température entre la mer et la terre.

Brise de mer

La brise de mer se produit le jour lorsque le soleil échauffe rapidement la terre alors que la mer absorbe l'énergie sous forme de chaleur latente (servant essentiellement à évaporer l'eau). La terre transmet alors de la chaleur à l'air au niveau du sol et des ascendances thermiques se mettent en place. L'air chauffé au niveau du sol s'élève et est remplacé par l'air océanique plus froid. Il se met alors en place au niveau du sol un vent qui souffle de la mer en direction de la terre. A plus haute altitude, le vent souffle dans le sens contraire et finit par redescendre vers la surface de la mer au large, formant ainsi un courant cyclique.

Ces brises permettent souvent de voler en bord de mer, le long des lignes de dunes ou des falaises où se produit une ascendance dynamique dûe à la brise de mer qui bute sur ces relief. Ces brises sont généralement relativement faibles sur les côtes françaises, mais avec des vitesses atteignant 40 km/h elle peuvent tout de même devenir trop fortes pour voler en parapente.

Fichier:Brises littorales.jpg

Brise de terre

La brise de terre est le phénomène inverse. La nuit le sol se refroidit rapidement alors que la température de l'océan varie peu du fait de son inertie thermique. La température de l'océan devient donc supérieure à celle de la terre. Il se met alors en place un vent qui souffle de la terre en direction de la mer.

Les brises orographiques

Fichier:Brise pente matin.png
Brises de pentes le matin
Fichier:Brise pente midi.png
Brises de pentes en milieu de journée

Brise de pente

Lorsque le soleil éclair sous un angle favorable une pente, cette pente se réchauffe et la chaleur est transmise à l'air au contact du sol. Cet air chaud a alors tendance à monter par rapport à l'air froid plus "lourd" tout en restant collé au relief. On parle alors de brise montante. Elle s'installe le matin sur les faces est, puis se produit en journée sur les faces est, sud et ouest, et enfin le soir sur les faces ouest.

Sur les faces non éclairées ou la nuit, il se produit au contraire des brises descendantes.

Fichier:Brise pente soir.png
Brises de pentes le soir
Fichier:Brise pente nuit.png
Brises de pentes la nuit

Brise de vallée

Les brises de pentes qui se mettent en place en montagne en pleine journée créent un appel d'air en fond de vallée. Il s'installe alors une brise de vallée qui souffle en remontant la vallée. Ces brises peuvent être fortes et atteignent couramment 40 km/h au heures les plus chaudes de la journée.

La nuit se met en place le phénomène inverse causé par les les brises descendantes : la brise de vallée souffle de l'amont vers l'aval.

Autres brises

Brise de lac

Cette brise pouvant se produire sur toute surface aquatique suffisament vaste est similaire à la brise de mer. En montagne, son effet peut se conjuguer au brises de pentes pour créer des conditions de vols intéressantes sur les sites alentours. Ce phénomène se matérialise par les vents soufflants du lac vers la terre, mais aussi par la descendance thermique au centre du lac.

Brise de glacier

Une brise descendante peut se former au niveau des glaciers lorsque l'air se refroidit au contact de ces derniers et dévale le relief. Ces vents catabatiques peuvent être relativement violents et turbulents.

Brise urbaine

Les propriétés thermiques et aérodynamiques d'une zone urbanisée sont à l'origine de l'augmentation et de l'accélération du réchauffement diurne des zones urbaines par rapport aux zones rurales avoisinantes (phénomène d'îlot de chaleur urbain, Oke (1982)). Ainsi, selon le même procédé que pour la brise de mer, l'air rural converge vers les points chauds urbains. Une cellule de convection se crée alors sur la ville, et en altitude les masses d'air divergent en retournant vers les zones rurales. Les cellules de brise urbaines s'observent en particulier en condition anticyclonique.